mardi, 19 septembre 2017 13:31

La pleine conscience, quels changements pour l'organisation ?

Written by Qualia Consulting

Initier les leaders apporte des bénéfices pour la performance individuelle et influence également la façon dont les activités sont effectuées et vécues au sein des équipes et de l’organisation. Au-delà des actions et des résultats, un processus continu d’apprentissage réflexif et créatif se déploie…

Renouer avec son capital d’influence

Exercer son attention permet au leader de rester en lien avec toutes ses activités de façon différente et de se réapproprier son expérience. La transformation vient de la prise de conscience qu’il peut avoir une influence réelle sur son vécu, apprendre sur lui-même et poser des choix.

Poser son intention

Conscients de son influence et attentif, il peut donner à ses actions une orientation particulière grâce à son intention.

Prenons l’exemple de donner un feedback à quelqu’un. Quelle est l’intention qui le pousse à le faire ? Se débarrasser d’un problème et faire en sorte que ça n’arrive plus ? Montrer à son collaborateur qu’il est fautif et qu’il ne répond pas aux attentes ? Offrir une opportunité de développement ?

Un même contenu de feedback sera vécu de façon très différente selon l’intention posée par le leader qui le génère. Cela va de soi ? Et pourtant… cela requiert présence et qualité d’attention. Car sous pression, nous avons tendance à agir sur un mode plus réactif, bien loin des intentions profondes qui nous animent.

Intelligence adaptative et émotionnelle

Cette transformation, les participants à nos programmes de méditation pleine conscience l’ont exprimée au travers de ces quelques exemples :

  • « J’ai vécu avec plus d’aisance et moins d’anticipations négatives le fait de recevoir des objectifs commerciaux ambitieux. Et je suis surprise de voir que les choses se déroulent en réalité bien mieux que je ne l’avais imaginé. »
  • « Je m’arrête, réévalue et réoriente mes activités quand je sens que je suis trop tendu. Je ne le faisais jamais avant… je persévérais sans me demander si je prenais les choses par le bon bout. »
  • « Je réagis de façon différente lorsque je reçois la plainte d’un client. Je parviens à mieux l’écouter et le comprendre. Je suis moins réactif car je prends plus de recul et le prends moins personnellement. »

Dans les 8 semaines de pratique, aucune solution universelle n’a été enseignée ou recommandée. Chacun a mis en place, à son rythme, des changements concrets et simples. Le processus transformationnel d’observation, de prise de conscience et d’apprentissage continu permet de répondre de façon adaptée à ce qui se présente dans l’instant.

L’écosystème se transforme de l’intérieur

Le changement s’installe progressivement, par le biais d’initiatives personnelles telles que ranger son smartphone lorsqu’un collaborateur est entré dans son bureau (intention d’écoute et de présence), rediriger une réunion lorsque le sujet dévie et que les conversations sont inutilement négatives (intention d’efficacité), mettre en veille les notifications des e-mails pour ne plus être dérangé intempestivement (intention de concentration), respirer et marquer une pause avant de répondre à un client difficile au téléphone (intention de collaboration et d’écoute), boire son café en pleine conscience lors d’une pause (intention d’entraîner son attention).

Indéniablement, ces actions et changements imperceptibles transforment l’écosystème de l’intérieur, dans la durée. Chaque individu impliqué dans l’organisation comprend qu’il peut être proactif et occuper un espace de liberté souvent méconnu : celui d’influencer de façon concrète son vécu, son entourage, son organisation.